Moderniser notre système de déploiement : un grand chantier

En 2020, suivant une analyse des risques réalisée à l’AEM, le constat était sans équivoque : les systèmes informatiques utilisés étaient désuets. Celui qui gérait le déploiement quotidien et la planification de main-d’œuvre avait plus de 40 ans.

Un des plus grands défis de l’AEM est le déploiement quotidien de près de 1 700 employés portuaires dans les ports de Montréal, Contrecœur, Trois-Rivières et Bécancour. Chaque jour, l’AEM s’assure qu’il y ait suffisamment de main-d’œuvre pour décharger et charger les navires le plus rapidement possible. La fluidité de la chaîne d’approvisionnement québécoise et canadienne en dépend.

L’AEM s’est donc lancée dans un grand chantier de modernisation de ses outils et systèmes informatiques.

Les opérateurs de terminaux peuvent utiliser une application en ligne pour commander le nombre d’employés souhaités ainsi que les classifications requises pour assurer les activités quotidiennes.

L’équipe du Centre de déploiement reçoit une première ébauche d’assignation réalisée par le système et vérifie toutes les informations reçues des terminaux pour coordonner le meilleur déploiement possible.

En parallèle, de nouveaux outils ont été mis sur pied pour l’analyse de données et l’intelligence d’affaires. Tous ces changements permettent un accès à des données en temps réel ou presque et une meilleure analyse de nos pratiques d’affaires.

C’est grâce à ce projet que l’AEM est prête à travailler sur un nouveau projet en intelligence artificielle.